6.14 - Plainte du Cercle algérianiste national contre Emmanuel Macron - 21 février 2017

X - Les actions - Les actions en Justice

1 - Le Cercle algérianiste dépose plainte contre Emmanuel Macron   le 21 février 2017 -  Communiqué de presse et interview de Maître Goldanel

2 - Jeudi 20 avril 2017: une nouvelle étape est franchie - Tribunal de Grande Instance de Perpignan

3 - Témoignages :

- Baron Louis de Condé

 

 

 

1 - Le Cercle algérianiste dépose plainte contre Emmanuel Macron
Communiqué de presse - 21 février 2017

Le Cercle algérianiste a demandé à Maître Gilles-William GOLDNADEL de déposer plainte à l’encontre d’Emmanuel MACRON, pour diffamation, à la suite de ses déclarations à Alger, assimilant la colonisation à un « crime contre l’Humanité ».

Le Cercle algérianiste, porteur de la mémoire et de l’histoire des Français d’Algérie, considère que par ces propos, Emmanuel MACRON a non seulement travesti la réalité historique, mais qu’il a porté atteinte à la mémoire et à l’honneur des Français d’Algérie, qui n’ont pas à rougir de ce qu’ils ont été, ni de l’oeuvre qu’ils ont accomplie sur la terre à laquelle ils étaient viscéralement attachés et qu’ils ont contribué à développer.

Cette déclaration est d’autant plus insupportable pour les Français d’Algérie, que plusieurs dizaines de milliers d’entre eux ont fait le sacrifice de leur vie, lors des deux Guerres mondiales, pour défendre la Nation.

À Alger, Emmanuel MACRON a non seulement méprisé la douleur des Français d’Algérie, Pieds-Noirs et Harkis confondus, mais blessé profondément une grande partie de la communauté nationale.

En affirmant que la France avait commis un « crime contre l’Humanité :», sans exiger que soient reconnus dans le même temps par l’Algérie, le massacre indicible des Harkis et le drame de milliers de Pieds-Noirs enlevés et assassinés par le FLN, notamment le 5 juillet 1962 à Oran, il a, en outre, franchi un pas supplémentaire dans une repentance mortifère.

L’Histoire ne s’écrit pas noir et blanc.

Emmanuel MACRON a pris le risque d’aggraver les fractures et d’aviver les blessures de ses compatriotes, en oubliant que toutes les souffrances et tous les drames sont respectables et doivent être reconnus.

                                                                                            Thierry ROLANDO

                                                                           Président national du Cercle algérianiste

 

Cercle2

 

 

 

 

Interview de Maître Goldanel, avocat qui va déposer la plainte
contre Emmanuel Macron au nom du Cercle algérianiste

 

 

CERCLE ALGERIANISTE NATIONAL
Sauvegarder, défendre, transmettre l'histoire et la mémoire des Français

Dépôt effectif de la plainte du Cercle algérianiste contre Emmanuel Macron

Communiqué du Cercle algérianiste

C'est entre les mains du Doyen des Juges d'Instruction du Tribunal de Grande Instance de Perpignan, ville emblématique pour les Français d'Algérie et lieu du Mémorial des Disparus, que la plainte du Cercle algérianiste contre Emmanuel Macron a été déposée par Maître Gilles-William Goldanel. 

Quel que soit le regard personnel que l'on peut porter sur l'action de la France et des Français en Algérie, assimiler cette présence à un "crime contre l'humanité", tel que les lois internationales visant le régime nazi l'ont prévu, est, non seulement une hérésie juridique mais revient à jeter le discrédit le plus infamant sur la mémoire des Français d'Algérie et de leurs aïeux. 

Pour ajouter encore à l'injure dont ils sont l'objet, Emmanuel Macron exige de la France qu'elle demande pardon, tout en étant lui-même dans le déni le plus total des souffrances subies par les Français  d'Algérie, aussi bien dans le cadre du terrorisme mené par le FLN, que par l'épuration ethnique dont ils ont été victimes, en même temps que les musulmans fidèles à la France, en violation flagrante des accords d'Evian.

Les propos d'Emmanuel Macron en raison de leur gravité, ne sauraient être considérés comme l'expression d'une simple opinion excessive. 

C'est la raison de cette plainte, car en faisant expressément référence au symbole même de l'inhumanité universellement condamnée, Emmanuel Macron, qui connait le sens des mots, a injurié de manière irrémédiable, les Français d'Algérie.

Thierry Rolando
Président national du Cercle algérianiste

Association culturelle des Français d'Afrique du Nord
1 rue Général Derroja 66000 Perpignan - Tél. 04 68 53 94 23
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.cerclealgerianiste.fr

 

Informations supplémentaires